conférence de David Beaune à l'UTB - mercredi 30 mai 2012

les bonobos, jardiniers des forêts Les bonobos, jardiniers de la forêt du Congo

David Beaune

Intervention à l'UTB mercredi 30 mai 2012

Un fruit est le contrat qui lie les plantes avec les animaux depuis des millions d’années. Les frugivores mangent les fruits, avalent les graines et vont les disperser avantageusement et loin de leurs parents. On y pense peu, mais c’est à ça que servent les fruits ! attirer les gourmands à pattes ou à ailes pour faire voyager les graines qui n’en ont pas...


Dans la forêt du Congo, les bonobos sont nos plus proches cousins avec les chimpanzés. Grâce aux observations de David, on sait qu’ils passent plus de 3 h et demie à engloutir les graines de centaines d’espèces de lianes, d’herbes, d’arbres et arbustes. Ils iront les planter dans leurs crottes après un voyage de 24 heures dans le ventre. De plus, ces graines germent mieux, plus vite. Et grâce à l’intervention des bousiers (des coléoptères friands de crottes) les graines sont plantées dans le sol à l’abri des mangeurs de graines (porcs-épics à queue en brosse, potamochères et autres rats géants d'Emin).


En suivant les bonobos avec son GPS, David constate que les graines sont transportées en moyenne à plus de 1,3 km de leurs plantes mères ; même jusqu’à 4.5 km, pas mal pour une petite graine !


Plus de la moitié des arbres de la forêt sont dispersés par les paisibles bonobos. Certains comme les Dialiums (au bon goût de tamarin) ont des graines qui ne germent qu’après avoir été avalées. Si les bonobos disparaissent, toute la forêt sera bouleversée.

Or il y a urgence. Les bonobos comme beaucoup d’autres animaux braconnés sont menacés d’extinction. La 2e plus grande forêt tropicale du monde peut-elle perdre ses merveilleux jardiniers ?