séminaire du pôle évolution du vivant - vendredi 3 février 2012

Apports de l'approche protéomique en biologie à travers 3 exemples choisis : l'étude de l'évolution de la nacre, la découverte de biomarqueurs de la calcification et l'étude écotoxicologique des effets des cyanotoxines

Benjamin Marie, MNHN

vendredi 3 février 2012, 11 heures, amphithéatre Monge

Résumé
Les protéines sont les macromolécules essentielles de la vie de la cellule. Elles assurent la grande majorité des fonctions cellulaires, remplissant aussi bien des fonctions structurelles, catalytiques, que régulatrices. Depuis une dizaine d'années, l'essor des outils et des approches protéomiques visant à identifier et à quantifier les protéines, extraites d'une grande variété d'objets biologiques, ont permis de dresser une image globale de nombreux processus biologiques et de leur complexité.
L'étude de l'évolution des protéines des biominéralisations nacrées, la caractérisation de nouveaux biomarqueurs de la calcification des perles de culture, ainsi que l'étude des effets toxicologiques des cyanotoxines chez les poissons, constituent des exemples de choix pour illustrer la diversité des apports de la protéomique dans l'étude des mécanismes et des processus biologiques.