thèse d'Anne Combaud

Terroirs viticoles de Côte d'Or. Caractérisation physique et historique par un système d'information géographique

Allocation de recherche : BIVB / région / FSE

Directeurs : Jean-Pierre Garcia (UMR-CNRS 5594) & Christophe Petit (UMR-CNRS 5594)

Début de thèse :  octobre 2003

Soutenue le 29 février 2008


Problématique

Le but de la thèse est de caractériser les spécificités des environnements naturels de la culture historique de la vigne en Côte d’Or, les terroirs viticoles. Ensuite, ces caractères naturels sont confrontés aux différentes hiérarchies des appellations viticoles successives existantes depuis le XVIIIè siècle. Pour ce faire, deux échelles sont considérées :

- échelle de la Côte viticole dans son ensemble, constitué de la Côte de Beaune et de la Côte de Nuits.

- échelle de l’appellation : deux appellations viticoles sont plus détaillées, Marsannay et Vosne-Romanée. Elles concernent les communes de Chenôve, Marsannay-la-Côte et Couchey pour l’appellation Marsannay et Flagey-Echezeaux et Vosne-Romnée pour l’appellation Vosne-Romanée.


Les caractéristiques prises en compte dans l’étude sont :

- Géologie : les données existantes au début de l’étude étaient constituées uniquement des cartes géologiques du Bureau Régional de Géologie et des Mines. Mais, ces cartes n’ont pas été réalisées dans l’optique de l’étude des terroirs viticoles et ne sont pas adaptées à une échelle d’étude des lieux-dits viticoles. Ainsi, les cartes ne peuvent être utilisées que partiellement pour une étude à l’échelle globale de la côte viticole. Mais, pour une étude à l’échelle de l’appellation, la constitution d’une nouvelle carte plus précise s’est avérée nécessaire.

- Topographie : cette caractéristique des lieux-dits regroupe l’altitude, la pente et l’exposition. Les données sont obtenues par informatisation des cartes topographiques de l’Institut Géographique National. La précision des données reste identique pour les deux échelles d’étude.

- Climatologie : les données des stations de Météo-France existantes sur la côte viticole sont compilées. Elles permettent de caractériser le contexte climatique et ses variations le long la côte viticole. Pour l’échelle de l’appellation, le travail est facilité par le fait que les deux communes de Marsannay-la-Côte et Vosne-Romanée possèdent une station météorologique.

- Classements viticoles : différents classements existants depuis le XVIIIè siècle sont intégrés pour tester la constance de la qualité des lieux-dits. Selon les classements, le nombre de lieux-dits pris en compte varie. Afin de percevoir l’ampleur du vignoble au moment des différents classements du XIXè, les archives des statistiques agricoles des cantons des Côtes de Nuits et de Beaune ont été dépouillées.

Pérennité des cultures : cette caractéristique est intégrée à l’étude uniquement pour les appellations Marsannay et Vosne-Romanée. Une étude préliminaire est aussi faite sur l’appellation Nuits-Saint-Georges. L’intégration de cette caractéristique est possible suite à un dépouillement des Archives Départementales de Côte d’Or. Elle permet de tester la pérennité de la culture en vigne des lieux-dits cités dans les différents classements.

 

Mots clés

terroir viticole, Côtes de Nuits et Beaune, classements historiques, géologie, morphologie, topographie

 

Membres du jury 

- V Bichet, maître de conférences, université de Franche-Comté

- D Fetzmann, Domaine Latout, BIVB, président de la CRECEP

- Jean-Pierre Garcia, professeur, université de Bourgogne

- JC Hinnwinkel, professeur, université de Bordeaux

- Jocelyne Perard, professeur, université de Bourgogne

- Christophe Petit, maître de conférences, université de Bourgogne

- CK Van Leeuwen, professeur, ENITA Bordeaux