séminaire d'agroécologie - lundi 8 décembre

lundi 8 décembre à 10 h 30, salle des conférences de l'INRA


Traits des espèces végétales, structure fonctionnelle des communautés et propriétés des écosystèmes

 

Éric Garnier, centre d’écologie fonctionnelle et évolutive (UMR 5175) de Montpellier

 

Comprendre les relations entre les organismes et leur environnement, les règles qui président à la constitution des communautés et les relations entre les organismes et le fonctionnement des écosystèmes constituent des thèmes d’étude majeurs dans le champ de l’écologie. Cet exposé montrera comment une approche fondée sur les traits des espèces végétales peut conduire à des avancées significatives dans ces différents domaines. Dans la première partie, différents aspects relatifs au compromis fonctionnel entre vitesse d’acquistion et conservation efficace des ressources seront introduits, et des résultats préliminaires sur le contrôle phylogénétique de la surface spécifique des feuilles (rapport entre surface et masse des feuilles), l’un des traits fondamentaux de ce compromis, seront présentés. Dans la seconde, les relations entre traits et facteurs du milieu seront analysées, en mettant l’accent sur l’une des composantes essentielles de la diversité fonctionnelle : la valeur moyenne pondérée des traits à l’échelle de la communauté. Enfin, dans la troisième partie, je montrerai les relations entre traits foliaires (surface spécifique et teneur en matière sèche en particulier) et certains processus écosystémiques tels que la productivité primaire et la décomposition des litières, établies dans le cadre d’une étude conduite sur une dizaine de sites européens. Les perspectives actuelles permettant la généralisation de cette approche fondée sur les traits à partir notamment de l’intégration de bases de données seront rapidement discutées.