séminaire du pôle évolution du vivant - vendredi 19 décembre

Le séminaire du vendredi 19 décembre 2008 sera donné par Elie Poulin (Facultad de Ciencias Universidad de Chile, Santiago, Chili) dans l'amphi Mariotte à 11 heures.

La spéciation sur les hauts plateaux des Andes : le cas des poissons du genre Orestias

Le genre Orestias (Teleostei : Cyprinodontidae) comprend 44 espèces, toutes endémiques des hauts plateaux des Andes. Plusieurs scénarios évolutifs ont été proposés pour expliquer cette grande diversité d’espèces sur une aire géographique somme toute limitée. Comme dans le cas des cichlidés africains, la spéciation sympatrique a été avancée pour les 23 espèces qui cohabitent dans le lac Titicaca. Toutefois, dans la partie sud de l’Altiplano, les espèces présentent des distributions allopatriques et généralement très localisées. Plusieurs d’entre elles ont d’ailleurs été décrites sur des aires géographiques de quelques kilomètres carrés. C’est le cas de Orestias ascotanensis, endémique du lac salé Ascotan, dont les populations se cantonnent à de petites sources d’eau douce qui surgissent sur le versant oriental du salar. Cette espèce représente un excellent modèle pour évaluer l’effet des variations climatiques qui ont caractérisées l’Altiplano Sud durant le Pléistocène, sur les processus de différenciation allopatriques à petite échelle qui pourraient expliquer la distribution des espèces du genre Orestias dans cette région.