séminaire du pôle évolution du vivant - vendredi 17 avril

Wolbachia pipientis Évolution des éléments transposables chez les bactéries endosymbiotiques

Richard Cordeaux, UMR CNRS 6556 écologie, évolution, symbiose - université de Poitiers

vendredi 17 avril 2009, 11 heures, amphi Mariotte

Les génomes réduits des bactéries endosymbiotiques obligatoires anciennes sont généralement dépourvus d’éléments transposables tels que les séquences d’insertion (ou IS), qui sont pourtant fréquents chez d’autres procaryotes. Néanmoins, le génome de Wolbachia, l’un des endosymbiotes bactériens les plus abondants sur Terre, héberge de nombreux IS. Un tel paradoxe pose la question : pourquoi y a-t-il autant d’IS chez Wolbachia ? Afin de répondre à cette question, nous utilisons une approche de génomique comparative pour reconstruire la dynamique évolutive et l’histoire des IS de cette bactérie incultivable. Nos résultats offrent des perspectives sur l’évolution et la dynamique des éléments transposables bactériens à une échelle microévolutive, mais également sur les processus d’évolution génomique chez les bactéries endosymbiotiques.