Anthony Bouton

Doctorant (PhD student) Sciences de la Terre

Contrat doctoral ministériel avec financement GDF-Suez

Rattaché à l’équipe SEDS (Systèmes, Environnements et Dynamiques Sédimentaires)

Laboratoire Biogéosciences UMR 6282 uB/CNRS

Université de Bourgogne

6 Boulevard Gabriel

21000 Dijon France

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Sujet de thèse

Rôle(s) des microbialites dans le registre sédimentaire continental : comparaison d’exemples actuels et anciens.

Directeur de thèse : Emmanuelle Vennin (UB)

Encadrants : Raphaël Bourillot (ENSEGID) et Christophe Thomazo (UB)

 

Les tapis microbiens participent à la sédimentation des domaines photiques et aphotiques en milieux continentaux ou dans des milieux marins peu profonds. Ils constituent l’une des plus anciennes traces de vie connue sur terre datant d’au moins 3,5 milliards d’années (Allwood et al., 2006). La plupart des microbialites se développent dans des environnements d’eaux chaudes sursalées et plus rarement illustrent des contextes environnementaux extrêmes en lien avec des variations d’alcalinité, de température, etc (Pearl et al., 2000). De récentes découvertes en domaine d’offshore au Brésil dans des dépôts crétacés ont généré un grand intérêt concernant les réservoirs carbonatés microbiens continentaux (fluviatiles à lacustres).

Des travaux récents montrent que les stromatolites des environnements lacustres diffèrent de ceux des environnements marins en termes de composition chimique et minérale. Toutefois, dans les dépôts anciens, la détermination précise de leur environnement de dépôt dépend de leur préservation. La combinaison de plusieurs facteurs permettra cette caractérisation en associant des analyses des micro-méso et macro-fabriques des microbialites, leurs signatures diagénétiques et géochimiques.

Cette thèse a ainsi pour principaux objectifs :
- d’établir un modèle de développement et d’évolution des microbialites, intégrant (i) les écosystèmes continentaux à marins, (ii) la biogéochimie et (iii) les variations des milieux de dépôt.
- d’apporter des critères diagnostiques afin de différencier, dans l’ancien, des dépôts microbialitiques lacustres marins, ou de transition.

Parmi les problématiques abordées, un intérêt particulier portera sur les liens existants entre les environnements de dépôts/structuration des communautés calcifiantes et les conditions environnementales de développement des microbialites d’un point de vue sédimentologique et géochimique. Trois questions sont particulièrement abordées :
- les conditions environnementales de développement de microbialites dans des environnements de transition continental-marin extrêmes
- la structure des communautés microbiennes et son influence sur les cycles biogéochimiques
- les adaptations morphologiques des microbialites en fonction des différents environnements de dépôts et les conséquences sur les propriétés réservoirs.

Cette thèse s’appuiera sur une étude d’environnements actuels variés (lac continentaux, lac à influence marine…) ainsi que sur des dépôts anciens d’âges divers (Miocène, Permien) et dont le contexte et la nature est plus ou moins bien connu. À l’heure actuelle, les différents exemples retenus sont :

Dans l’actuel :
- Cuba : Cayo Coco / Cayo Sabinal / Santa Lucia
- Etats-Unis : Grand Lac Salé (Utah)

Dans l’ancien : - Espagne (Andalousie) / Majorque : Miocène
- Mer du Nord, groupe Rotliegend : Permien

 

Parcours académique

2011-2012 : Master 2 Géobiosphère (Université de Bourgogne) (Mention B)
Sujet de recherche : "Analyse du style tectonique des structures en fleur décrochantes du bassin de Sbâa. Importance de l’héritage Pan-Africain dans la structuration du Calédonien à l’Alpin"
Laboratoire Biogéosciences  / GDF-Suez

2010-2011 : Master 1 Géobiosphère (Université de Bourgogne) (Mention B)
Sujet de recherche : "Processus et environnements de dépôts en contexte proglaciaire dans un lac : exemple du lac de la Combe d’Ain, Jura (39), France"
Laboratoire Biogéosciences

2007-2010 : Licence Science de la Terre et de l’Environnement (Université de Bourgogne) (Mention B)
Sujet de TER : "Les réservoirs glaciogéniques Permo-Carbonifère des bassins intracratoniques Ouest australien"
Laboratoire Biogéosciences