Alexandre Bauer

alexandre baueringénieur d'études CNRS

 

bureau 311C

équipe écologie évolutive

UMR CNRS/uB 5561 Biogéosciences

université de Bourgogne

6 bd Gabriel, 21000 Dijon, France

 

tél. : (+33) 3 80 39 39 46

fax : (+33) 3 80 39 62 31

abauer[CHEZ]u-bourgogne.fr

 

 

Responsabilités administratives actuelles

  • gestion de la base de données bibliographiques de l'équipe écologie évolutive ; enseignements de master en méthodes de recherche d'information scientifique
  • correspondant formation du laboratoire Biogéosciences
  • administration du site Web du laboratoire Biogéosciences

 

Responsabilités administratives passées

  • 2003 : coorganisation de la journée d'information sur la recherche à l'université de Bourgogne
  • 2004 - 2006 : conception et réalisation de documents (affiches et plaquettes) présentant l'offre de formation en écologie comportementale et évolution ; coorganisation des journées portes ouvertes à l'université de Bourgogne

  • 2001 - 2008 : assistant d'édition pour la revue scientifique Behavioural Processes

  • 2007 : conception et réalisation du site de la filière BOP
  • 2008 : conception du site du congrès ECBB 2008
  • 2009 : conception et réalisation du site du 8ISCPP

 

Recherche

Infection expérimentale du crustacé amphipode Gammarus pulex par le parasite acanthocéphale Pomphorhynchus sp.

 

cycle de Pomphorhynchus laevis En Bourgogne, trois espèces de parasites acanthocéphales (Polymorphus minutus, Pomphorhynchus laevis et Pomphorhynchus tereticollis) utilisent deux espèces de gammares (Gammarus pulex et G. roeseli) comme hôtes intermédiaires leur permettant de compléter leur cycle de vie. Ils ne pourront continuer leur croissance et se reproduire qu'après ingestion par un hôte définitif vertébré approprié : Polymorphus minutus doit atteindre un oiseau aquatique (de nombreuses espèces peuvent servir d'hôtes définitifs), tandis que les deux espèces de Pomphorhynchus se reproduisent chez des poissons (principalement le chevesne pour P. laevis et le barbeau pour P. tereticollis en Bourgogne).

 

 

 

 

 

scores de comportement des gammares Les gammares parasités ont souvent un comportement altéré par rapport aux gammares sains (figure : comparaison de la réaction de gammares sains et infectés par P. laevis vis à vis de la lumière, sur la base d'un indice allant de 0 pour les individus très photophobes à 10 pour les individus fortement attirés par la lumière). L’hypothèse la plus couramment invoquée pour expliquer ce phénomène est que les parasites modifieraient le comportement des hôtes après l’infection de manière à augmenter la probabilité de transmission vers leur hôte définitif par prédation. Les études de l’influence de ces parasites sur divers aspects phénotypiques de leurs hôtes, menées par notre équipe, se font encore à partir d’individus parasités récoltés sur le terrain.

 

Cependant, les données de terrain ne permettent pas d'établir de manière certaine une relation de causalité entre l'infection et l'altération comportementale des gammares. A cette fin, il est nécessaire d’obtenir une infection des gammares au laboratoire, et de mesurer leur comportement à différents stades de l'infection. En plus de répondre à cette question, la maîtrise des infections expérimentales de gammares par des parasites acanthocéphales ouvre des perspectives qui n'étaient pas envisageables auparavant pour l'étude de l'évolution des interactions entre des hôtes et parasites à cycle complexe.

 

Mots-clés : relations hôtes-parasites ; modifications comportementales ; invasions biologiques ; crustacés d'eau douce

 

Valorisation scientifique

Publications

Congrès
  • The Buffon Legacy, Natural History in the 21st century, du 3 au 6 septembre 2007 à Dijon
  • IEC 2007 : XXXth International Ethology Conference 15-22 august 2007, Halifax, Canada Communication orale : Alexandre Bauer, Nathalie Franceschi, Loïc Bollache & Thierry Rigaud Behavioural manipulation by an acanthocephalan parasite in its amphipod host: experimental evidence for an effect of ageing
  • SERL 2006 : 2e rencontres écologie et comportement, 14-17 mars 2006 à Strasbourg
    Communication orale : Alexandre Bauer, Nathalie Franceschi, Loïc Bollache & Thierry Rigaud Behavioural manipulation by an acanthocephalan parasite in an amphipod host: first experimental evidence
  • REID 2006 : réunion du réseau écologie des interactions durables, 9-11 janvier 2006 à Dijon
  • ESEB IX : 9th congress of the European Society for Evolutionary Biology, 18-24 août 2003 à Leeds
  • ISBE 2002 : 9th International Behavioral Ecology Congress, 7-12 juillet à Montréal
  • Colloque de la Société Française d'Étude du Comportement Animal, 29 mai - 1e juin 2001 à Poitiers : Relations interspécifiques
  • Colloque SIFA 2000, 28-29 septembre 2000 à Orsay : Les Organismes Aquatiques, Physiologie, Écophysiologie et Écotoxicologie
    Présentation d'un poster : Influence de Pomphorhynchus laevis sur le comportement de gammaridés natifs et envahisseurs. Bauer A.
  • Colloque Le petit pois Déridé. XXIIe réunion annuelle du Groupe de Biologie et Génétique des Populations, 27-31 août 2000 à Dijon
  • Premières Journées d'écologie comportementale, 19-21 mars 1998 à Dijon
dernière mise à jour : janvier 2010