article de Benjamin Pohl et Clémence Macron publié dans la revue Nature/Scientific reports

Moins de jours pluvieux mais des pluies plus extrêmes en Afrique Australe d'ici la fin du siècle

Thumbnail imageL'Afrique Australe n'a pas été identifiée comme l'une des régions critiques face au changement climatique dans les rapports du GIEC, comme a pu l'être par exemple le bassin méditerranéen. Sur une grande majorité du continent le pic annuel de précipitations a lieu en été austral (de novembre à février), et les projections climatiques issues des modèles de climat ayant pris part au cinquième rapport du GIEC en 2013 simulent une relative stabilité des cumuls saisonniers pour les décennies futures (Fig. 1 cadre supérieur, ici avec un scénario d'émissions de gaz à effet de serre pessimiste : RCP8.5).

Lire la suite...

article de Camille Moreau, Thomas Saucède et Arnaud Brayard publié dans la revue Journal of Biogeography

Thumbnail imageUne étoile de mer antarctique, Psilaster charcoti, fait la première de couverture du dernier numéro de la revue Journal of Biogeography ! Elle met à l'honneur l'article que cosignent Camille Moreau (thèse en co-tutelle entre l'UBFC - Biogéosciences et l'Université Libre de Bruxelles), Thomas Saucède, Arnaud Brayard et leurs collègues du laboratoire de biologie marine de Bruxelles.

Lire la suite...

article d'Arnaud Brayard publié dans la revue Science Advances

Thumbnail imageUne biodiversité inattendue après la plus importante extinction de tous les temps

À la fin de l’ère primaire, il y a 252 millions d’années, la plus importante extinction connue par la Terre rayait de la carte 90 % des espèces alors existantes. On considère habituellement que les cinq premiers millions d’années suivant cette crise furent caractérisés par une biodiversité extrêmement faible. Cependant, un nouveau gisement paléontologique situé près de la ville de Paris dans l’Idaho (Etats-Unis) lève le voile sur une diversité d’êtres vivants aussi spectaculaire qu’inattendue moins de 1,5 million d’années après la crise, questionnant la validité d’un tel scénario. Publiée le 15 février dans la revue Science Advances, cette découverte a été réalisée par une équipe pluridisciplinaire internationale (France, États-Unis, Suisse, Royaume-Uni, Suède et Luxembourg) coordonnée par Arnaud Brayard, chercheur CNRS au laboratoire Biogéosciences (CNRS/Université de Bourgogne) et impliquant cinq laboratoires français(1).

Lire la suite...

L’Académie française récompense Bruno David et Patrick de Wever pour l’ouvrage « La biodiversité de crise en crise »

Bruno David, président du Muséum national d’histoire naturelle, et Patrick de Wever, professeur au Muséum, ont reçu jeudi 1er décembre 2016 le prix Léon de Rosen de l'Académie française pour leur ouvrage La biodiversité de crise en crise paru aux Éditions Albin Michel.

Lire la suite...

dernières nouvelles de la mission IODP 364

Thumbnail imageChicxulub : un cratère unique pour mieux comprendre les surfaces planétaires

Élise Chenot a participé à la phase onshore de la mission IODP/ICDP 364, qui s’est déroulée du 20 septembre au 15 octobre 2016, au laboratoire MARUM, à Brême (Allemagne). Lors de cette collaboration internationale impliquant une cinquantaine de personnes, dont une trentaine de scientifiques, 303 carottes ont été décrites, analysées et échantillonnées. Élise Chenot est intervenue en tant que sédimentologue, pour décrire les faciès des roches déposées à l’intérieur du cratère, après l’impact.

Lire la suite...

Article de Chloé Laubu publié dans Science Advances

Thumbnail imageQui s'assemble finit par se ressembler : convergence comportementale au sein des couples de cichlidés zébrés

La similarité comportementale entre les partenaires sexuels est fréquemment supposée accroître le succès des couples. Chez différentes espèces monogames, des partenaires dissemblables sur le plan comportemental se coordonnent de manière moins efficace pour s’occuper de leur progéniture que les couples dont les partenaires sont similaires. Ainsi, on s'attend à ce que les individus choisissent dès le départ un partenaire qui leur ressemble. Mais la recherche du partenaire idéal peut se révéler extrêmement coûteuse, notamment en termes de temps et d'occasions manquées et il pourrait être plus efficace pour un individu de s’apparier avec un partenaire disponible mais pas forcément idéal. La question est alors de savoir si des partenaires mal assortis peuvent s’accorder l’un à l’autre après la formation du couple.

Lire la suite...

Karine Monceau auteur d'un article publié dans PlosOne

Thumbnail imageLe frelon asiatique attiré par les odeurs de la ruche

Apparu en 2004 en France, le frelon à pattes jaunes ou frelon asiatique, représente une menace pour l’apiculture mais aussi pour la biodiversité, notamment celle des insectes pollinisateurs. Considéré comme envahissant, il représente un sérieux prédateur pour l’abeille domestique. Les populations d’abeilles, en déclin partout dans le monde, sont fragilisées par les attaques de ce prédateur apparu récemment. Les unités Evolution Génomes Comportement Ecologie (EGCE - CNRS / Univ. Paris Sud / IRD), Biogéosciences (CNRS / Univ. de Bourgogne) et Santé et Agroécologie du Vignoble (SAVE) de l’Inra étudient les bases olfactives du comportement du frelon asiatique afin de comprendre les modes d’orientation de ce prédateur mais aussi de développer des stratégies de lutte ou de piégeage efficaces. Les premiers résultats de cette étude sur l’orientation olfactive ont été publiés dans la revue Plos One le 30 décembre 2014.

Lire la suite...

article de Gabriele Sorci publié dans Nature Communications

Thumbnail imageOutarde houbara : l’âge du père influence la croissance de sa descendance

S’il ne fait plus de doute que le succès reproducteur des mâles de nombreuses espèces diminue avec l’âge, quel est l’impact de cette altération sur leur progéniture ? Pour tenter de répondre à cette question, une équipe réunissant notamment des chercheurs du laboratoire Biogéosciences (CNRS/université de Bourgogne) et du Centre d'écologie et des sciences de la conservation – CESCO (CNRS/MNHN/UPMC) a étudié l’impact de l’âge parental sur la croissance des descendants de l’outarde houbara, une espèce d’oiseau terrestre. Leurs résultats publiés le 3 février dans la revue Nature Communications montrent, sans équivoque, que l’âge du père affecte le taux d’éclosion des œufs puis la croissance des jeunes durant leur premier mois de vie.

Lire la suite...

Arnaud Brayard auteur d'un article publié dans Biological Reviews

Thumbnail imageAprès la plus grande extinction de masse, les poissons osseux partent à la conquête du monde

Bien qu’extrêmement diversifiés de nos jours, les poissons osseux n'ont pas toujours été aussi nombreux. La diminution relative des autres espèces de poissons, notamment cartilagineux (par ex. requins, raies), a favorisé leur diversification (Fig. 1). Une série de plusieurs extinctions sévères entre 300 et 200 Ma a en effet joué un rôle central dans le développement des faunes de poissons  actuelles, majoritairement osseux. Ce résultat, publié dans Biological Reviews, est le fruit d’une collaboration internationale menée par l’université de Zurich (Suisse) et implique notamment le laboratoire Biogéosciences.

Lire la suite...

Thomas Saucède et Bruno David auteurs d'un article publié dans PloS One

Le site Techno-Science.net et l'Humanité mettent en valeur les travaux de Thomas Saucèse, Bruno David et leurs collaborateurs récemment publiés dans PlosOne.
Découverte d'explosions d'espèces dans l'océan austral» - Techno-Science.net du 20/09/2013; «Les bouquets de poissons explosent en Antarctique» - L'Humanité du 20/09/2013; «Découverte d'explosions d'espèces dans l'océan austral»

Lire la suite...

Jean-François Buoncristiani interviewé par Nature News

Thumbnail imageMont Blanc growing with help from glaciers

Nature News publie un article suite à une interview portant sur les travaux de Jean-François Buoncristiani et ses collaborateurs réalisés sur le relief du massif du Mont Blanc et dont les résultats viennent d’être publiés dans Earth and Planetary Science Letters.

Lire la suite...

article de Benjamin Marie et Frédéric Marin publié dans PNAS

huitreDu neuf chez l'huître perlière !

L'huître perlière polynésienne (Pinctada margaritifera) est un bivalve d'intérêt économique et un excellent modèle d'étude en biominéralisation. Sa coquille est constituée de deux couches calcaires de minéralogies différentes : la couche externe prismatique calcitique et la couche interne nacrée aragonitique. Récemment publié dans PNAS, le travail, issu du consortium Adequa dont fait partie Biogéosciences, montre que chez cette espèce, le répertoire secrétoire protéique de la zone du manteau synthétisant la couche prismatique est complètement différent de celui de la zone qui fabrique la couche nacrée.

Lire la suite...

article de David Beaune publié dans Forest Ecology and Management

Disparition des arbres éléphants-dépendants dans les forêts du Congo

L’article récemment publié par David Beaune, Loïc Bollache, François Bretagnolle et leurs collaborateurs du Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology dans Forest Ecology and Management a été remarqué par The Scientific American et Mongabay.

Les discussions quant au devenir des éléphants et de leur classement sur la liste de la CITES sont en cours à Bangkok. L'article fait du bruit dans les couloirs des décideurs et fournit des preuves sur ce qui était à craindre : la disparition des éléphants de forêts entraine avec elle la disparition de nombreuses espèces d’arbres qu’ils dispersaient.

Lire la suite...

article publié dans Scientific Reports

Le paludisme aviaire devrait s'étendre en France avec le réchauffement climatique

modèle d'évolution du paludisme aviaire en France À partir de relevés sur le terrain, une étude internationale à laquelle ont participé plusieurs chercheurs du laboratoire a produit un modèle visant à prédire la manière dont le réchauffement climatique va influer sur le paludisme aviaire en France. Les résultats montrent que, d'ici quelques décennies, la montée des températures favorisera l'extension de la maladie dans des régions où elle est actuellement peu présente, comme la Bretagne ou le nord du pays. Ce travail vient d'être publié dans la revue Scientific Reports.

Lire la suite...