publication de Frédéric Marin dans GigaScience

Thumbnail imageFrédéric Marin et Benjamin Marie (ancien doctorant de Biogéosciences) ont participé à une étude majeure, publiée cet été dans GigaScience. Ce travail, piloté par le professeur Daniel Jackson du département de géobiologie de l'université de Göttingen, concerne le développement de la coquille chez la limnée (Lymnaea stagnalis), gastéropode d'eau douce.

 

En bref, les auteurs ont identifié 34 protéines coquillières nouvelles constituant le protéome coquillier, et ont analysé l'expression spatiale des ARN messagers correspondants, à divers stades de développement (larve trochophore/véligère, juvénile, adulte). Chez les formes larvaires et post-larvaires, ils ont ainsi pu montrer une dissymétrie d'expression de certains marqueurs protéiques en lien avec l'enroulement de la coquille ; chez les formes adultes, ils ont mis en évidence une modularité de fonctionnement du manteau en cinq zones contiguës. De plus, ils ont identifié l'épissage alternatif comme un mécanisme essentiel d'évolution des protéines coquillières de limnée. Enfin, la comparaison entre protéome coquillier de limnée et ceux d'autres métazoaires calcifiants révèle des homologies disparates, "mosaïques", la ressemblance la plus élevée étant néanmoins obtenue avec le protéome coquillier d'escargot des bois (Cepaea nemoralis). De par son ampleur, cette étude peut être considérée comme une grande première dans le domaine de la biominéralisation.

 

Herlitze, I., Marie, B., Marin, F., Jackson, D. J., 2018. Molecular modularity and asymmetry of the molluscan mantle revealed by a gene expression atlas. GigaScience, 7 (6): 1-15.