journée grand public de l'Experimentarium - samedi 15 janvier

affiche du symposium 8ISCPP Pour bien commencer l'année, rien de tel qu'un bel après-midi de rencontres avec des chercheurs passionnés. Aussi ne manquez pas le premier rendez vous de l'Experimentarium de l'année, samedi 15 janvier 2011 de 13 h 30 à 16 h 30, à la bibliothèque Port du canal.

Au milieu des rayons de livres et CD de la médiathèque, quatre chercheurs de disciplines variées seront présents pour vous raconter leur quotidien de recherche, leurs questionnements, leurs doutes, leurs avancées :

Lire la suite...

nuit des chercheurs 2010 - vendredi 24 septembre

affiche_nuit_des_chercheurs_2010Deux thèmes principaux pour cette édition 2010 de la nuit des chercheurs : le vin, (de 16 h à 19 h 30 aux cuisines ducales de la marie de Dijon) et, année de la biodiversité oblige, la biodiversité... (à partir de 18 heures à l'atheneum)

À cette occasion, pas moins de 12 membres du laboratoire vont parler de leurs recherches...

Le programme complet est consultable sur le blog de l'experimentarium.

ouvrage : La sexualité animale

couverture de l'ouvrage La sexualité animale De nombreux travaux récents en écologie comportementale développent les intuitions darwiniennes sur la sélection sexuelle.

Qu'il s'agisse de la diversité des régimes d'appariement — polygamie, monogamie, promiscuité — ou de l'extravagance de multiples caractères sexuels secondaires comme la queue du paon mâle, les conséquences de la reproduction sexuée semblent sans limites. De l'hétérosexualité à l'homosexualité en passant par l'hermaphrodisme, cette fascinante histoire naturelle de la sexualité, illustrée de nombreux exemples, nous interroge au final sur l'existence d'une sexualité hédoniste chez l'animal, que l'on avait longtemps crue être l'apanage de l'espèce humaine.

Lire la suite...

ouvrage : Homme et animal, la question des frontières

couverture de l'ouvrage Homme et animal... Deux grands types de critiques convergent aujourd'hui pour remettre en question la thèse de la singularité radicale de l'homme.

Au plan scientifique d'abord, de nombreux primatologues tendent à mettre en évidence que, du point de vue de l'identité psychologique comme de celui des performances cognitives, la différence entre les grands singes et l'homme ne serait pas de nature mais seulement de degrés. D'une manière générale, la biologie de l'évolution ne nie pas l'existence de différences majeures entre l'homme et les animaux, même supérieurs, mais elle les réintroduit dans un paradigme continuiste, évolutionniste et non anthropocentré.

Lire la suite...

ouvrage : Paléobiosphère

couverture de l'ouvrage Paleobiosphère Paléobiosphère a pour ambition de présenter des approches croisées entre sciences de la vie et sciences de la terre, soulignant les interactions à toutes les échelles de temps et d’espace. Nous avons choisi d’aborder la paléobiosphère autrement, en privilégiant une approche intégrative, au croisement des disciplines. L’ouvrage n’est donc ni d’une narration de l’histoire de la vie sur Terre ni d’une revue systématique des grands groupes. Il n’a pas vocation à être exhaustif et à traiter tous les aspects de la paléontologie, mais à fournir des lignes de réflexion dans les principaux champs qui concernent les fossiles dans leurs relations avec les enveloppes du système Terre, aux paléoenvironnements, au temps et à l’évolution biologique. En fin d’ouvrage, 35 fiches synthétiques fournissent les notions de base sur les principaux groupes fossiles et un important glossaire de plus de 700 termes complète l’ensemble.

Lire la suite...

samedi 26 juin, les chercheurs font leur marché !

experimentarium_aurelie_boninQui sont les chercheurs ? pourquoi cherchent-ils ? pour qui ? comment ? Samedi 26 juin 2010, de 8 h 30 à 12 h 30, huit jeunes chercheurs dévoileront leur activité. Installés au cœur du marché, sous les halles, chacun dialoguera avec le public autour de son expérience captivante. Objets de leurs investigations à l’appui, ces jeunes chercheurs permettront aux dijonnais de porter leur propre regard sur la recherche actuelle. Aurélie Bonin représentera le laboratoire et vous expliquera comment les climats passés ont laissé leur empreinte dans les fossiles.

Lire la suite...

conférence d'Emmanuel Fara au Collège de France - jeudi 27 mai 2010

conférence Emmanuel Fara Reconstruction des environnements des premiers hominidés : apports des analyses fauniques

Conférence d'Emmanuel Fara dans le cadre des cours et séminaires du Collège de France le jeudi 27 mai 2010 à 11 heures.

Lire la suite...

le microscope et la blouse - mercredi 10 mars 2010

annonce émission le microscope et la blouse La forme des espèces

Mercredi 10 mars 2010

Paul Alibert nous raconte l’importance de l’étude de la forme des espèces pour comprendre les mécanismes de l’évolution, depuis Darwin, en passant par les progrès de la génétique ou encore la symétrie des souris, jusqu’à (en deuxième partie de l’émission) son étude actuelle sur une espèce invasive : le tilapia du Mozambique.

Vous pouvez télécharger l'émission à cette adresse.

journée grand public de l’Experimentarium - dimanche 7 mars

L’histoire de la Méditerranée dans les roches affiche experimentarium

Raphaël Bourillot participera à la journée grand public du 7 mars 2010 proposée par l'Experimentarium.

Au cours des siècles, la région méditerranéenne a été le témoin de changements environnementaux très importants. Dans son étude, Raphaël tente de reconstituer l’environnement marin de la Méditerranée il y a 6 millions d’années.

Lire la suite...

article d'Arnaud Brayard publié dans Geology

Des géants parmi les nains après la plus grande crise d'extinction de tous les temps

Une étude menée par Arnaud Brayard en collaboration avec des collègues allemands, américains et suisses a permis la découverte de gastéropodes (1) de grande taille (jusqu’à 7 cm) datant seulement de 1 Ma après la crise d’extinction permo-triassique (2). Ces spécimens font figure de « géants » en comparaison des fossiles communément retrouvés, généralement de taille inférieure à 1 cm. Ils remettent ainsi profondément en question la conception que les paléontologues ont de la dynamique évolutive et du fonctionnement de la biosphère après une crise d’extinction de masse. Ces résultats viennent d'être publiés dans la revue Geology (février 2010).

Lire la suite...

la Méditerranée dans les roches... - mercredi 16 décembre

émission radioRaphaël Bourillot est invité sur Radio Dijon Campus pour l'émission "le microscope et la blouse" du mercredi 16 décembre 2009.

Raphaël vient juste de passer sa thèse en géologie. Il revient ici sur ses trois années d’étude et sa soutenance. Puis commence le voyage dans le passé : entre –6 et -5,3 millions d’années, une époque au cours de laquelle la Méditerranée s’est refermée, est devenue comme un lac et a connu plusieurs états avant l’ «ouverture» de Gibraltar. C’est cette histoire que Raphaël s’est attaché à préciser pendant trois ans grâce à l’analyse de roches du sud de l’Espagne...

Lire la suite...

article d'Olivier Gilg publié dans Science

lemming Pourquoi certains oiseaux migrent t-ils chaque année vers les régions hostiles et lointaines de l’Arctique ?

Les limicoles arctiques (bécasseaux, pluviers, grands gravelots, tournepierres, etc.), dont de nombreuses espèces migrent à travers la France, peuvent parcourir plusieurs dizaines de milliers de kilomètres chaque année le long de voies de migrations intercontinentales connectant leurs zones d’hivernage méridionales et leurs zones de reproduction polaires.

Lire la suite...

Les fossiles, témoins de l'évolution - mardi 6 octobre

Emmanuel Fara fera une conférence au Cellier de Clairvaux le mardi 6 octobre 2009 à 20 h 45.

Cette intervention a lieu dans le cadre de l'exposition L'évolution Darwin bicentenaire, organisée par la société de minéralogie et paléontologie de Dijon (SMPD).

article d'Arnaud Brayard publié dans Science

Après la plus grande crise d'extinction de tous les temps, les ammonites donnent le rythme

Il y a 252,6 millions d’années, une crise d’extinction d’une violence encore aujourd’hui inégalée, la crise permo-triassique, décimait plus de 90% des espèces alors existantes sur notre planète. Après cette crise, la diversification des ammonites, mollusques céphalopodes apparentés aux nautiles, seiches et calmars actuels, fut 10 à 30 fois plus rapide que ce que l’on pensait jusqu’à présent. Ce résultat, publié dans le n° 5944 de la revue Science (28 août 2009), est le fruit d’une collaboration franco-suisse à laquelle a participé Arnaud Brayard, chargé de recherche CNRS au laboratoire Biogéosciences. Il remet profondément en question la conception que les paléontologues ont de la dynamique évolutive et du fonctionnement de la biosphère après une crise d’extinction de masse.

Lire la suite...

Sous-catégories