séminaire - lundi 18 mars 2013

Oxydation microbienne du méthane et formation de carbonates authigènes dans les environnements marins de sources de fluides froids

Nicolas Chevalier

lundi 18 mars 2013 à 13 heures dans la salle du conseil

 

 

Résumé

La production et l’émission de méthane, important gaz à effet de serre, dans les environnements marins de sources de fluides froids sur les marges continentales suscitent un intérêt grandissant par son éventuel impact sur le réchauffement climatique. Cependant, la majorité du méthane émis dans les sédiments marins est consommée via l’oxydation anaérobie du méthane (OAM). Ce processus, réalisé par des archaea méthanotrophes (ANME) associées à des bactéries sulfato-réductrices, régule les flux de méthane vers l’atmosphère, est à l’origine d’un écosystème profond, et contribue à la formation de carbonates authigènes.

Via une approche géochimique organique moléculaire (biomarqueurs lipidiques et leur composition en isotopes stables du carbone) couplée à des données géochimiques isotopiques, minéralogiques et microbiologiques, mes travaux de recherche se concentrent principalement sur la mise en évidence des processus biogéochimiques d’oxydation du méthane, leur zonation verticale dans les sédiments, l’identification des communautés microbiennes associées, et leur implication dans la diagénèse des carbonates.

Je présenterai ainsi les résultats les plus marquants issus d’échantillons de carottes sédimentaires et de carbonates prélevés dans des régions différentes de sources de fluides froids : la mer de Norvège (programme européen HERMES) et la mer de Marmara (programme européen ESONET).