séminaire – lundi 25 mars 2013

Une approche géochimique pour élucider l’origine de la calcite en aiguilles

Laure Millière

Lundi 25 mars 2013 à 13 heures, salle du conseil

 

La calcite en aiguilles (NFC) est l’une des formes les plus ubiquiste de carbonate pédogénique. D’un diamètre d’un micron et d’une longueur 4 à 102 fois supérieure à sa largeur, la NFC est caractérisée par différentes micro et macro-morphologies. Malgré les nombreuses études menées sur la NFC, son origine demeure encore inconnue. A ce jour, aucune expérience en laboratoire n’a permis de créer de la calcite en aiguilles, et ce, quelque soit l’approche abordée. Par conséquent, les processus précis responsables de la précipitation de calcite en forme d’aiguille restent inconnus et le décalage existant entre l’axe d’allongement des aiguilles de calcite et l’axe normal de croissance de la calcite (axe c) inexpliqué. Une étude géochimique (δ13C, δ18O, 87Sr/86Sr, 44Ca, concentration en éléments mineurs et majeurs, REE) d’échantillons de NFC, ciment calcitique secondaire précipité physico-chimiquement dans le même environnement que la NFC, roche mère, horizons du sol, eau percolant dans le sol et eau de pluie prélevés en front de deux carrières de graviers, a été menée dans le but mieux comprendre les processus à l’origine de la précipitation de calcite en aiguilles. Un faisceau d’indices, convergeant vers une précipitation de la NFC à l’intérieur de filaments fongiques, a été mis en évidence. Cette étude permet ainsi de mieux appréhender le fonctionnement de sol sous forets en climat tempéré, tout en mettant en évidence un processus de biominéralisation passive de calcite en milieu continental.