séminaire du PEV – vendredi 20 décembre 2013

What can humans tell us about mate choice in other species?

Alexandre Courtiol, Leibniz Institute for Zoo and Wildlife Research (IZW), Berlin, Allemagne

vendredi 20 décembre 2013 à 11 heures, amphi Monge

 

Cette présentation a pour but de démontrer que l'anthropocentrisme n'est pas nécessairement une tare mais peut être utile a la compréhension générale du monde vivant. Je m'appuierai sur mes recherches sur le choix de partenaire chez l'humain pour vous montrer comment certaines observations triviales de notre propre comportement m'ont permis de voir différemment la sélection sexuelle. J'expliquerai aussi pourquoi l'humain constitue un modèle biologique de choix pour étudier l'évolution du choix de partenaire chez l'animal.