HDR d'Arnaud Brayard

Thumbnail imageLa rediversification du Trias inférieur : entre paradigmes, paradoxes et réalités du terrain

soutenue le 30 janvier 2015

 

Résumé

Ce mémoire établit la synthèse de mes activités de recherche au cours des 8 dernières années depuis ma soutenance de thèse de doctorat. Certaines de mes thématiques de recherche y sont présentées ainsi que différentes perspectives à l’intersection de plusieurs disciplines : paléontologie, macroécologie, biogéographie, sédimentologie, biogéochimie ou bien encore modélisation. Les questions majeures que j’aborde s’intéressent à la rediversification post-extinction de masse Permien/Trias, au cours du Trias inférieur. La question centrale qui se dégage de mon activité de recherche est l’examen détaillé des paradigmes globaux associés à la rediversification du Trias inférieur, notamment le scénario d’une récupération lente ou bien encore un éventuel « effet Lilliput » ou « Reef gap ». Thumbnail imageLa démarche employée explore notamment les différentes facettes de la diversité (e.g. richesse taxonomique, disparité morphologique, structuration spatiale, taille), mais intègre aussi des approches variées en géo-/biochronologie, biogéochimie et sédimentologie, couplées avec des modèles écologiques et de rediversification, et ce à différentes échelles spatiales et temporelles. Les résultats obtenus se basent tous sur l’acquisition de données sur le terrain, notamment dans le bassin Ouest-américain. Les relations qui unissent les paramètres abiotiques aux fluctuations de diversité régionale sont aussi disséquées en mettant en évidence l’existence de perturbations environnementales continues ou récurrentes durant cette période, et en testant (i) l’impact spatio-temporel de ces fluctuations potentielles sur la diversité, et (ii) les biais éventuels qui déforment les motifs observés de récupération. L’objectif final de mes activités de recherche actuelles est de proposer un nouveau scénario précis à l’échelle du bassin Ouest-américain pour la récupération du Trias inférieur, illustrant la reconstruction des communautés marines locales à régionales après une extinction de masse. À plus long terme, je continuerai à travailler sur la nature multidimensionnelle de la diversité, sans doute dans de nombreux autres contextes spatio-temporels, tout en élargissant l’aspect multidisciplinaire de mes projets.

 

Mots clés

extinction de masse Permien/Trias, récupération biotique, Trias inférieur, bassin Ouest-américain, diversité, macroécologie, biogéographie, paléontologie, sédimentologie, biogéochimie

 

Jury

Pierre-Olivier Antoine, université de Montpellier 2 – rapporteur
Sylvie Bourquin, université de Rennes 1 – examinatrice
Yves Goddéris, université de Toulouse 3 – rapporteur
Frédéric Marin, université de Bourgogne – examinateur
Didier Merle, MNHN Paris – rapporteur
Pascal Neige, université de Bourgogne – examinateur