Les premiers dinosaures ont laissé leurs empreintes en Ardèche

Dans le cadre d’une convention passée entre l’université de Bourgogne (représentée par le laboratoire Biogéosciences, UMR uB/CNRS/EPHE 6282) et le Parc naturel régional des Monts d’Ardèche, l’étude et la valorisation du patrimoine paléontologique du Geopark des Monts d’Ardèche se développe autour des traces de reptiles fossiles. En effet, cette région est célèbre pour sa richesse en empreintes datant de la période du Trias (intervalle géologique compris entre 252 et 201 millions d’années).

Parmi les nombreux sites à empreintes actuellement en cours d’inventaire et d’étude par une équipe menée par Emmanuel Fara, l’affleurement d’Ucel a été considéré comme prioritaire pour être aménagé et valorisé auprès du grand public. Découverte par Michel Vérolet en 2007 et visitée par Georges Gand dès 2008, cette localité documente l’intervalle de temps durant lequel les premiers dinosaures étaient en train de se diversifier et de coloniser la majeure partie des écosystèmes terrestres, il y a environ 220 millions d’années. Si les premières missions de terrain avaient déjà permis de révéler plus de 200 empreintes fossiles à Ucel, les travaux préliminaires d’aménagement qui viennent d’être menés en avril 2019 ont livré plus d’une centaine d’empreintes supplémentaires. Ces nouvelles empreintes, en cours d’étude, ont été laissées par différents groupes de dinosaures et par d’autres groupes de grands reptiles qui parcouraient l’Ardèche à fin du Trias.

Ainsi, la synergie entre les acteurs locaux, la commune d’Ucel, le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche et le laboratoire Biogéosciences va permettre à la fois l’étude scientifique de ce gisement exceptionnel et l’émergence du premier site paléontologique aménagé en France pour cette période géologique.

 

Diffusion média :

France Bleu, mardi 30 avril à 13h30 émission 1h en France

vidéo sur le site d'Europe 1

article sur le site du Dauphiné