équipe CRC

équipe CENTRE DE RECHERCHES DE CLIMATOLOGIE

Responsable : Yves Richard

lien direct sur le site du CRC

Historique

Le centre de recherches de climatologie (CRC) existe depuis 1969 comme centre d'accueil universitaire et a été associé au CNRS au milieu des années 1970 en tant qu'unité de recherche. Il est aujourd'hui une équipe de recherche de l'UMR CNRS/uB 6282 Biogéosciences, sous la direction d'Yves Richard (responsable d'équipe) et de Pascal Neige (directeur de l'UMR 6282). Le CRC travaille sur la détection, l'attribution et la prévision du signal climatique et de ses impacts dans l'actuel et le futur. Ses activités sont centrées autour du problème (aujourd'hui majeur) de la régionalisation du climat observé et modélisé.

Effectifs de l'équipe (janvier 2013) :

3 chercheurs CNRS
7 enseignants-chercheurs
3 ITA
6 doctorants
3 post-doctorants
1 collaboration Occasionnelle Bénévole
2 étudiants en M2 GBS
2 étudiants en M2 ERE
2 étudiants en M1 TMEC
2 étudiants en M1 MSE

Thématique

Les thématiques abordées sont centrées sur la régionalisation actuelle et future du climat, essentiellement sur l'Afrique, mais aussi sur le Viêt-Nam et la France (Bourgogne). Utilisant une large palette d'outils statistiques, numériques (modèles régionaux MM5 et WRF), et géomatiques (SIG, télédétection), les membres du CRC tentent de désagréger l'information pour détecter les signaux et leurs variabilités, et étudient les impacts des modifications du climat.

Les travaux du CRC bénéficient du support de programmes internationaux (européen : AMMA) et nationaux (API-AMMA, ANR, GICC, LEFE), ou s'inscrivent dans le cadre de recherches en collaboration avec différents laboratoires africains : programme CORUS avec le Congo, PICS avec l'Afrique du Sud (département d'océanographie de l'université de Cape Town) et le Viet Nam, échanges inter-universitaires avec le Bénin, le Kenya, la République Centrafricaine. Ils relèvent aussi pour partie de recherches directement soutenues par le cadre régional (vigne, qualité de l'air). L’ensemble de ces travaux s’inscrit dans la Fédération de recherche ‘Buffon’ et dans le Groupement d’Intérêt Scientifique AGRALE (Agriculture, Alimentation, Environnement), qui structure la coopération scientifique du pôle de compétences dijonnais dans ces domaines de recherche.

Organisation

Le CRC est structuré en deux axes thématiques qui mettent en œuvre des méthodes permettant de passer de l'information délivrée à large échelle (objet des travaux de l'axe « dynamique du climat », principalement en section CNRS 19 / INSU) à une information d'échelle plus fine permettant d'évaluer les impacts (axe « impacts climatiques », principalement en section CNRS 31 / INSHS). Cette méthodologie relève (1) de la statistique (méthodes statistico-dynamiques sur les sorties de modèles ; statistiques spatiales ; statistiques de désagrégation) (2) de l'analyse spatiale (SIG opérateurs d'analyse spatiale vecteur et raster; interpolation spatiale mécaniste ou statistique) ; (3) de la modélisation numérique (modèles régionaux MM5 et WRF, modèle global Arpege-Climat).

Axe « dynamique du climat » :

Il s'agit de documenter la variabilité et les processus climatiques associés aux surfaces continentales et marine sur des échelles moyenne à fine, pour faire la part entre les forçages locaux et les forçages externes ceci à des fins d'applications, notamment celles de la prévisibilité du climat et de l'environnement physique à ces échelles.

Axe « impacts climatiques » :

Cet axe s'intéresse aux impacts dans l'actuel, et pour certains volets à l'analyse prospective (désagrégation régionale de scénarios de changement climatique).