thèse de Julien Dhinaut

Spécificité et génétique quantitative du transfert transgénérationnel d’immunité chez le ténébrion meunier, Tenebrio molitor

financement : école doctorale ES

encadrant : Yannick Moret

Date de début : octobre 2014

 

Résumé

Le transfert transgénérationnel d’immunité (TTGI) correspond à un ajustement plastique de l’immunité d’individus en fonction de l’expérience immunologique de leurs mères. La mère devrait bénéficier du TTGI en améliorant la performance individuelle de sa descendance dans un environnement où le parasitisme devient plus important. Cependant, chez le coléoptère Tenebrio molitor, le TTGI est aussi coûteux à la fois pour la fitness de la mère et de sa descendance. De plus, il existe une grande variation interindividuelle dans l’investissement à la protection immunitaire de la descendance. Il apparaît alors que le maintien du TTGI dépende du bilan sélectif entre les coûts et les bénéfices de l’investissement au TTGI en fonction de la persistance des conditions environnementales maternelles à la génération suivante. Cette variation pourrait être en partie déterminée génétiquement mais cette hypothèse reste à confirmer. Par ailleurs, les mécanismes physiologiques du TTGI chez les insectes restent encore mal connus et une caractérisation des effecteurs immunitaires impliqués dans ce phénomène est nécessaire. Ainsi, ce projet ambitionne (i) d’examiner, chez T. molitor, l’avantage sélectif du TTGI en caractérisant certains de ses aspects fonctionnels, notamment déterminer quels sont les effecteurs immunitaires impliqués dans la résistance acquise transgénérationnelle, et (ii) d’étudier sa génétique quantitative pour comprendre son évolution et le maintien de sa variation.

 

Mots clés

Tenebrio molitor, génétique quantitative, transfert trans-générationnel d’immunité, mémoire immunitaire

 

Membres du comité de thèse

Thierry Rigaud , Claudie Doums, Laurène Gay,  Jérôme Moreau, Yannick Moret