• Français
  • English

thèse de Christopher Smith

Étude intégrée d’une crise biologique majeure : comment caractériser les fluctuations paleoenvironnementales a la transition Smithien‐Spathien (Trias inferieur) ?

Débutée en novembre 2019

Financement : contrat doctoral

Encadrement : Arnaud Brayard (directeur) & Emmanuel Fara (co-directeur)

 

Résumé

L’Histoire du vivant est ponctuée de crises majeures qui ont largement modifié les environnements de surface et impacté profondément la biosphère et les cycles biogéochimiques. Parmi ces crises, l’extinction de masse Permien/Trias constitue l’événement le plus drastique du Phanérozoïque. Celui‐ci fut suivi au cours du Trias inférieur par des crises biotiques et des changements environnementaux récurrents, notamment autour de la limite Smithien/Spathien (Sm/Sp). Ces crises semblent étroitement liées à des variations marquées de la concentration en oxygène, de la température ou de la productivité primaire des océans. Néanmoins, les relations de cause(s) à effet(s) qui unissent ces fluctuations environnementales et les changements biotiques observés restent encore méconnues.

En se basant sur diverses données issues du bassin ouest‐américain, je développe une approche originale et intégrée visant à mieux comprendre les changements environnementaux et biotiques autour de la limite Sm/Sp, en apportant des contraintes précises sur l’évolution : (i) des différents paléoenvironnements et communautés rencontrées à l’intérieur de ce bassin, (ii) des différents cycles biogéochimiques ainsi que sur la concentration en oxygène de l’océan et des sédiments, et (iii) de la richesse et de la complexité des communautés en corrigeant les signaux observés par des méthodes innovantes d’imagerie permettant de révéler la biodiversité éventuellement « cachée » du registre fossile. L’objectif final est de poser de nouvelles contraintes spatiotemporelles sur les réponses entrecroisées entre changements biotiques et fluctuations environnementales autour de la limite Sm/Sp, ce qui permettra d’affiner considérablement les scénarios multi‐échelles sur la rediversification du Trias inférieur.

 

Mots clés

paléontologie, paléoécologie, évolution, taxonomie, imagerie élémentaire/UV/Synchrotron, Trias inferieur

extrait:
lien_externe:
kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:0:"";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

Étude intégrée d’une crise biologique majeure : comment caractériser les fluctuations paleoenvironnementales a la transition Smithien‐Spathien (Trias inferieur) ?

Débutée en novembre 2019

Financement : contrat doctoral

Encadrement : Arnaud Brayard (directeur) & Emmanuel Fara (co-directeur)

 

Résumé

L’Histoire du vivant est ponctuée de crises majeures qui ont largement modifié les environnements de surface et impacté profondément la biosphère et les cycles biogéochimiques. Parmi ces crises, l’extinction de masse Permien/Trias constitue l’événement le plus drastique du Phanérozoïque. Celui‐ci fut suivi au cours du Trias inférieur par des crises biotiques et des changements environnementaux récurrents, notamment autour de la limite Smithien/Spathien (Sm/Sp). Ces crises semblent étroitement liées à des variations marquées de la concentration en oxygène, de la température ou de la productivité primaire des océans. Néanmoins, les relations de cause(s) à effet(s) qui unissent ces fluctuations environnementales et les changements biotiques observés restent encore méconnues.

En se basant sur diverses données issues du bassin ouest‐américain, je développe une approche originale et intégrée visant à mieux comprendre les changements environnementaux et biotiques autour de la limite Sm/Sp, en apportant des contraintes précises sur l’évolution : (i) des différents paléoenvironnements et communautés rencontrées à l’intérieur de ce bassin, (ii) des différents cycles biogéochimiques ainsi que sur la concentration en oxygène de l’océan et des sédiments, et (iii) de la richesse et de la complexité des communautés en corrigeant les signaux observés par des méthodes innovantes d’imagerie permettant de révéler la biodiversité éventuellement « cachée » du registre fossile. L’objectif final est de poser de nouvelles contraintes spatiotemporelles sur les réponses entrecroisées entre changements biotiques et fluctuations environnementales autour de la limite Sm/Sp, ce qui permettra d’affiner considérablement les scénarios multi‐échelles sur la rediversification du Trias inférieur.

 

Mots clés

paléontologie, paléoécologie, évolution, taxonomie, imagerie élémentaire/UV/Synchrotron, Trias inferieur

titre_these:
Étude intégrée d’une crise biologique majeure : comment caractériser les fluctuations paleoenvironnementales a la transition Smithien‐Spathien (Trias inferieur) ?
date_de_debut_these:
novembre 2019

Log In

Create an account