• Français
  • English

séminaire – lundi 9 mars 2020

Comparaison d’approches de modélisation pour mieux prédire la niche écologique d’un oursin endémique des Kerguelen

par Charlène Guillaumot, en thèse au laboratoire Biogéosciences

lundi 9 mars 2020 à 12 h 15, salle du conseil

 

Modéliser la niche écologique des espèces marines benthiques antarctiques porte un intérêt grandissant, notamment dans le contexte de la conservation qui s’accroit dans la région. Plusieurs approches de modélisation de niche existent (modèles corrélatifs, modèles mécanistes, modèles de dispersion) et permettent de caractériser diverses parties de la niche écologique des espèces (niche réalisée, niche fondamentale, barrières géographiques…) Le projet en cours vise à explorer s’il est possible de mieux prédire la niche écologique d’un oursin endémique du plateau des Kerguelen en combinant ces approches.

extrait:
lien_externe:
kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:0:"";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

Comparaison d'approches de modélisation pour mieux prédire la niche écologique d'un oursin endémique des Kerguelen

par Charlène Guillaumot, en thèse au laboratoire Biogéosciences

lundi 9 mars 2020 à 12 h 15, salle du conseil

 

Modéliser la niche écologique des espèces marines benthiques antarctiques porte un intérêt grandissant, notamment dans le contexte de la conservation qui s'accroit dans la région. Plusieurs approches de modélisation de niche existent (modèles corrélatifs, modèles mécanistes, modèles de dispersion) et permettent de caractériser diverses parties de la niche écologique des espèces (niche réalisée, niche fondamentale, barrières géographiques...) Le projet en cours vise à explorer s'il est possible de mieux prédire la niche écologique d'un oursin endémique du plateau des Kerguelen en combinant ces approches.

titre:
intervenant:
date:

Log In

Create an account