• Français
  • English

thèse de Romain Jattiot

Etiquette(s) : thèse paléontologie

Romain Jattiot
Le cycle diversification-extinction des ammonoïdes du Smithien (Trias inférieur)

Soutenue le 4 décembre 2017

Financement : Fonds national suisse (SNF)

Directeurs : Arnaud Brayard et Hugo Bucher

Début de thèse : septembre 2013

Résumé

L’extinction de masse Permien-Trias (il y a environ 252 Ma), est connue comme étant la plus grand crise de biodiversité de l’histoire de la vie, avec l’extinction d’environ 80-90% des espèces marines. Cet événement a conduit au remplacement des faunes palaeozoiques typiques par des taxons typiques des faunes modernes. Cependant, certains organismes nekto-pélagiques, comme les ammonoïdes, ont très rapidement récupéré pendant le Trias inférieur, par rapport à beaucoup d’autres organismes. Les ammonoïdes ont ainsi atteint des niveaux de diversité taxinomique bien plus forts que pendant le Permien dès le Smithien inférieur et moyen, seulement 1 million d’années après la crise Permien-Trias.

Ensuite, le Smithien supérieur a été le théâtre de la plus sévère crise intra-Trias pour le nekton. Cet événement du Smithien supérieur s’avère être d’une magnitude égale ou même supérieure à celle de l’extinction Permien-Trias. Ainsi, le Smithien est un intervalle de temps crucial, enregistrant le premier cycle de diversification-extinction après la crise Permien-Trias.

Bien que les ammonoïdes du Smithien aient reçu beaucoup d’attention ces dernières années, des recherches approfondies sur la taxonomie, la biostratigraphie et la biogéographie sont toujours d’une importance majeure dans le cadre des études sur la récupération biotique pendant le Trias inférieur. Cette dissertation se concentre donc sur du matériel de Timor et du bassin ouest américain, deux zones depuis longtemps reconnues comme incluant un excellent registre fossile pour les ammonoïdes du Smithien.

Mots-clés

ammonoïdes, rediversification du Trias inférieur, paleobiogéographie, taxonomie, Smithien, bassin ouest américain, Timor

Membres du jury

Arnaud Brayard – directeur de thèse
Hugo Bucher – codirecteur de thèse
Emmanuel Fara – examinateur
Marcelo Sanchez – examinateur
Neil Landman – rapporteur
Dieter Korn – rapporteur

date_de_debut:
septembre 2013
kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:0:"";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

Romain Jattiot
Le cycle diversification-extinction des ammonoïdes du Smithien (Trias inférieur)

Soutenue le 4 décembre 2017

Financement : Fonds national suisse (SNF)

Directeurs : Arnaud Brayard et Hugo Bucher

Début de thèse : septembre 2013

Résumé

L'extinction de masse Permien-Trias (il y a environ 252 Ma), est connue comme étant la plus grand crise de biodiversité de l'histoire de la vie, avec l'extinction d'environ 80-90% des espèces marines. Cet événement a conduit au remplacement des faunes palaeozoiques typiques par des taxons typiques des faunes modernes. Cependant, certains organismes nekto-pélagiques, comme les ammonoïdes, ont très rapidement récupéré pendant le Trias inférieur, par rapport à beaucoup d'autres organismes. Les ammonoïdes ont ainsi atteint des niveaux de diversité taxinomique bien plus forts que pendant le Permien dès le Smithien inférieur et moyen, seulement 1 million d'années après la crise Permien-Trias.

Ensuite, le Smithien supérieur a été le théâtre de la plus sévère crise intra-Trias pour le nekton. Cet événement du Smithien supérieur s'avère être d'une magnitude égale ou même supérieure à celle de l'extinction Permien-Trias. Ainsi, le Smithien est un intervalle de temps crucial, enregistrant le premier cycle de diversification-extinction après la crise Permien-Trias.

Bien que les ammonoïdes du Smithien aient reçu beaucoup d'attention ces dernières années, des recherches approfondies sur la taxonomie, la biostratigraphie et la biogéographie sont toujours d'une importance majeure dans le cadre des études sur la récupération biotique pendant le Trias inférieur. Cette dissertation se concentre donc sur du matériel de Timor et du bassin ouest américain, deux zones depuis longtemps reconnues comme incluant un excellent registre fossile pour les ammonoïdes du Smithien.

Mots-clés

ammonoïdes, rediversification du Trias inférieur, paleobiogéographie, taxonomie, Smithien, bassin ouest américain, Timor

Membres du jury

Arnaud Brayard – directeur de thèse
Hugo Bucher – codirecteur de thèse
Emmanuel Fara – examinateur
Marcelo Sanchez – examinateur
Neil Landman – rapporteur
Dieter Korn – rapporteur

date_de_soutenance:
4 décembre 2017
titre_these:
Le cycle diversification-extinction des ammonoïdes du Smithien (Trias inférieur)
date_de_soutenance_these:
4 décembre 2017
extrait:
lien_externe:

Log In

Create an account