• Français
  • English

thèse de Salomé Fabri-Ruiz

Etiquette(s) : thèse écologie

Thumbnail imageSalomé Fabri-Ruiz
Modèles de distribution et changements environnementaux : application aux faunes d’échinides de l’océan Austral et écorégionalisation

Soutenue le 7 décembre 2018

Financement : école doctorale environnement santé

Encadrants : Thomas Saucède (université de Bourgogne) et Bruno Danis (université libre de Bruxelles), thèse en cotutelle

Début de thèse : octobre 2015

 

Résumé

Les modifications environnementales qui affectent aujourd’hui les milieux marins recouvrent des problématiques scientifiques et sociétales majeures, d’autant que ces changements devraient s’accélérer au cours du 21ème siècle. Comprendre et anticiper la réponse de la biodiversité marine à ces changements représente un enjeu scientifique d’actualité. Les approches biogéographiques et macroécologiques constituent un cadre scientifique dans lequel il est possible d’étudier, de décrire, et de comprendre les motifs de distribution des espèces à large échelle et d’estimer leur évolution possible face aux changements environnementaux. C’est notamment le cas dans l’océan Austral où les effets du changement climatique se font déjà sentir et où les modifications environnementales associées pourraient avoir des effets profonds sur la structure et le fonctionnement des écosystèmes. Malgré de récents efforts d’échantillonnage, nos connaissances sur la distribution des espèces dans l’océan Austral comptent encore de nombreuses lacunes attribuables au caractère récent des découvertes, à l’isolement et à l’éloignement de cet océan d’accès difficiles. Dans ce contexte, les objectifs de cette thèse consistaient à mieux comprendre les motifs de distribution d’espèces à l’échelle de l’océan Austral, à mettre en évidence les facteurs qui en sont à l’origine et enfin, à évaluer l’impact du changement climatique sur leur distribution. Pour cela, différents types de modèles de niche écologique ont été employés (corrélatif et mécanistique). Les échinides (oursins), organismes communs des communautés benthiques de l’océan Austral ont servi de modèle d’étude pour ce travail.

Mots-clés

échinides, modélisation, niche écologique, écorégionalisation, océan Austral, Kerguelen

Comité de suivi de thèse

Thomas Saucède
Bruno Danis
Emmanuel Fara
Philippe Koubbi

 

Jury

Thomas Saucède (Laboratoire Biogéosciences – UBFC) – directeur de thèse
Bruno Danis (Laboratoire de biologie marine – ULB) – directeur de thèse
Eric Thiébaut (station biologique de Roscoff – CNRS/ Sorbonne Université ) – rapporteur
Bernard Hugueny (Laboratoire évolution et diversité biologique – IRD Toulouse) – rapporteur
Sophie Montuire (laboratoire Biogéosciences – UBFC) – examinatrice
Marius Gilbert  (Laboratoire d’épidémiologie spatiale – ULB) – examinateur

date_de_debut:
octobre 2015
date_de_soutenance:
7 décembre 2018
kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:0:"";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

Thumbnail imageSalomé Fabri-Ruiz
Modèles de distribution et changements environnementaux : application aux faunes d'échinides de l'océan Austral et écorégionalisation

Soutenue le 7 décembre 2018

Financement : école doctorale environnement santé

Encadrants : Thomas Saucède (université de Bourgogne) et Bruno Danis (université libre de Bruxelles), thèse en cotutelle

Début de thèse : octobre 2015

 

Résumé

Les modifications environnementales qui affectent aujourd'hui les milieux marins recouvrent des problématiques scientifiques et sociétales majeures, d'autant que ces changements devraient s'accélérer au cours du 21ème siècle. Comprendre et anticiper la réponse de la biodiversité marine à ces changements représente un enjeu scientifique d'actualité. Les approches biogéographiques et macroécologiques constituent un cadre scientifique dans lequel il est possible d'étudier, de décrire, et de comprendre les motifs de distribution des espèces à large échelle et d'estimer leur évolution possible face aux changements environnementaux. C'est notamment le cas dans l'océan Austral où les effets du changement climatique se font déjà sentir et où les modifications environnementales associées pourraient avoir des effets profonds sur la structure et le fonctionnement des écosystèmes. Malgré de récents efforts d'échantillonnage, nos connaissances sur la distribution des espèces dans l’océan Austral comptent encore de nombreuses lacunes attribuables au caractère récent des découvertes, à l'isolement et à l'éloignement de cet océan d'accès difficiles. Dans ce contexte, les objectifs de cette thèse consistaient à mieux comprendre les motifs de distribution d'espèces à l’échelle de l’océan Austral, à mettre en évidence les facteurs qui en sont à l’origine et enfin, à évaluer l’impact du changement climatique sur leur distribution. Pour cela, différents types de modèles de niche écologique ont été employés (corrélatif et mécanistique). Les échinides (oursins), organismes communs des communautés benthiques de l’océan Austral ont servi de modèle d'étude pour ce travail.

Mots-clés

échinides, modélisation, niche écologique, écorégionalisation, océan Austral, Kerguelen

Comité de suivi de thèse

Thomas Saucède
Bruno Danis
Emmanuel Fara
Philippe Koubbi

 

Jury

Thomas Saucède (Laboratoire Biogéosciences - UBFC) – directeur de thèse
Bruno Danis (Laboratoire de biologie marine - ULB) – directeur de thèse
Eric Thiébaut (station biologique de Roscoff - CNRS/ Sorbonne Université ) – rapporteur
Bernard Hugueny (Laboratoire évolution et diversité biologique - IRD Toulouse) – rapporteur
Sophie Montuire (laboratoire Biogéosciences - UBFC) – examinatrice
Marius Gilbert  (Laboratoire d'épidémiologie spatiale - ULB) – examinateur

titre_these:
Modèles de distribution et changements environnementaux : application aux faunes d'échinides de l'océan Austral et écorégionalisation
date_de_soutenance_these:
7 décembre 2018
extrait:
lien_externe:

Log In

Create an account